judiciaire


judiciaire

judiciaire [ ʒydisjɛr ] adj.
• v. 1400; lat. judiciarius
1Relatif à la justice et à son administration. Pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire. L'autorité judiciaire. Police judiciaire (par oppos. à police administrative) .
2Qui se fait en justice; par autorité de justice. Acte judiciaire. juridique. Casier judiciaire. Règlement, redressement, vente, liquidation judiciaire. Hypothèque, séquestre judiciaire. Mener une enquête judiciaire. Poursuites judiciaires. Une erreur judiciaire. Aide, administrateur judiciaire.
3Philos. Vx Relatif au jugement. Faculté judiciaire, et subst. la judiciaire : le pouvoir de discerner le vrai du faux. ⇒ jugement, raison.

judiciaire adjectif (latin judiciarius, de judicium, jugement) Qui relève de la justice, de son administration. Qui se fait en justice, par autorité de justice. Se dit de l'astrologie qui juge la qualité d'un individu et les péripéties de sa carrière. ● judiciaire (expressions) adjectif (latin judiciarius, de judicium, jugement) Acte judiciaire, acte lié au déroulement d'une procédure gracieuse ou contentieuse ou qui vise à réaliser une exécution forcée. Circonscription judiciaire, base territoriale de l'organisation judiciaire. Éloquence judiciaire, un des trois genres d'éloquence que distingue la rhétorique. Organisation judiciaire, ensemble des juridictions et des règles qui les régissent. Pouvoir judiciaire, capacité de rendre la justice ; organes exerçant la fonction judiciaire. (Dans la théorie de la séparation des pouvoirs, le pouvoir judiciaire s'oppose au pouvoir législatif et au pouvoir exécutif. En France, la Constitution de 1958 parle d'autorité judiciaire indépendante.) ● judiciaire (synonymes) adjectif (latin judiciarius, de judicium, jugement) Éloquence judiciaire
Synonymes :
- éloquence du barreau

judiciaire
adj.
d1./d Relatif à la justice, à son administration. Organisation judiciaire.
d2./d Fait en justice, par autorité de justice. Enquête judiciaire.
|| Combat judiciaire: V. ordalie.

⇒JUDICIAIRE, adj.
A. — Qui se rapporte à la Justice, à l'administration de la Justice. Pouvoir judiciaire; tribunaux judiciaires; erreur judiciaire. Il n'est pas moins urgent, ni moins nécessaire, de procéder à une réforme judiciaire qui simplifie l'appareil, rende plus rapide l'action des tribunaux (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 631). La division du travail permettant de la part des juges judiciaires et des juges administratifs une adaptation respective de la pensée aux types de problèmes traités (BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 192) :
1. ... mais aujourd'hui, que verrait-on dans un jugement rendu par un roi, sans le concours des tribunaux? La violation de tous les principes, la confusion de tous les pouvoirs, la destruction de l'indépendance judiciaire, si énergiquement voulue par toutes les classes.
CONSTANT, Princ. pol., 1815, p. 28.
B. — Qui se fait en justice; qui est ordonné par décision, par voie, par autorité de justice; qui a lieu, se produit au cours d'une action en justice. Action, procédure judiciaire. Des faits qui déroutaient sa conception d'une enquête judiciaire classiquement menée (ZOLA, Bête hum., 1890, p. 74). Je néglige la législation récente sur la liquidation judiciaire (JAURÈS, Ét. soc., 1901, p. 264) :
2. Des hypothèques judiciaires. 2123. L'hypothèque judiciaire résulte des jugemens, soit contradictoires, soit par défaut, définitifs ou provisoires, en faveur de celui qui les a obtenus.
Code civil, 1804, p. 384.
Acte judiciaire. Acte qui est accompli en justice sous la surveillance du juge :
3. ...l'héritage est une chose ou un ensemble de choses sur lesquelles les héritiers et les légataires ont un droit réel, que celui-ci soit acquis ipso facto par le décès du propriétaire, ou bien qu'il ne s'ouvre qu'à la suite d'un acte judiciaire, comme il arrive pour les héritiers indirects et les légataires à titre particulier.
DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p. 86.
Bail judiciaire (vx). ,,Bail d'un héritage saisi réellement, fait à la poursuite du commissaire aux saisies réelles. On disait, dans un sens analogue, Fermier judiciaire`` (Ac. 1835, 1878).
Casier judiciaire. V. casier I B.
Combat judiciaire. V. combat I A.
Conseil judiciaire. V. conseil II A 2.
Duel judiciaire. V. duel1 I A 1.
Liquidation judiciaire. V. liquidation2 A 2.
Police judiciaire.
RHÉT. Genre judiciaire. ,,Celui des trois genres d'éloquence par lequel on accuse ou l'on défend. Ce discours est dans le genre judiciaire`` (Ac. 1798-1935) :
4. ... le cérémonial strict des tribunaux permet à l'éloquence de descendre aux petites choses, d'où le genre judiciaire, qui plaît par les mouvements généreux et impartiaux qui anoblissent les revendications. Les intérêts et les passions sont relevés par les arguments et le ton, et l'avocat n'a certes point de peine à modérer ses passions.
ALAIN, Beaux-arts, 1920, p. 104.
Témoin judiciaire. ,,Toute personne appelée à déposer en justice`` (Ac. 1835-1935).
SYNT. Autorité, compétence, corps, organisation judiciaire; débats, fonctions, poursuites judiciaires.
C. — Qui est relatif au jugement (v. ce mot D 1).
1. Astrologie judiciaire. Art de connaître, de prédire l'avenir par l'observation, l'étude et la connaissance des astres, c'est-à-dire par le jugement, par opposition à l'astrologie naturelle ou astronomie. L'astrologie judiciaire existe et devient ce qu'elle était jadis, une science immense, car elle comprend la faculté de déduction qui fit Cuvier si grand; mais spontanée, au lieu d'être, comme chez ce beau génie, exercée dans les nuits studieuses du cabinet (BALZAC, Cous. Pons, 1847, p. 123). V. astrologie ex. 7.
2. Vieilli. Faculté judiciaire et, subst. fém. la judiciaire. Faculté de jugement, de discernement, d'appréciation. Une idée ingénieuse lui était venue; le fait seul qu'il l'accueillît sans la discuter montrait le désarroi d'une judiciaire troublée par la peur (VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 314). Elle l'écoutait la bouche entr'ouverte, comme pour boire sa parole, se récriait sur sa judiciaire et sa sagesse (POURRAT, Gaspard, 1922, p. 171) :
5. M. Le Maître est un grand caractère (...) il avait (...) : force et véhémence d'esprit, chaleur et foyer de cœur, puissance d'étude, droiture de judiciaire, flamme d'imagination, fécondité de plume...
SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 396.
REM. Judiciel, -elle, adj., rare. Synon. vx de judiciaire. L'ancienne loi interdisait à la femme de porter un habit d'homme (...). Cette loi, en tant que judicielle, cesse d'être en vigueur dans la nouvelle loi (FRANCE, J. d'Arc, t. 1, 1908, p. 384).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) fin XIVe s. « relatif à la justice » (E. DESCHAMPS, Œuvres, éd. Queux de St Hilaire et G. Raynaud, t. 2, p. 136, 14); b) 1400 acte judiciaire (Charte, A.N. S 123, pièce 22 ds GDF. Compl.); 2. a) 1588 subst. fém. « partie de la rhétorique qui concerne les jugements » (MONTAIGNE, Essais, éd. Villey-Saulnier, livre III, chapitre III, p. 822); b) 1669 « discernement, jugement » (MOLIÈRE, Monsieur de Pourceaugnac, II, 6); 1765-70 faculté judiciaire (ROUSSEAU, Confessions, Livre sixième, ds Œuvres, éd. B. Gagnebin et M. Raymond, t. 1, p. 238). Empr. au lat. judiciarius « relatif aux tribunaux ». Fréq. abs. littér. : 666. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 330, b) 817; XXe s. : a) 1 215, b) 527.
DÉR. Judiciairement, adv. Par voie judiciaire; selon la forme judiciaire; par voie de justice. Il fallut que le roi prît son parti d'attendre de l'accusé qu'il voulait poursuivre judiciairement, une comparution volontaire (THIERRY, Récits mérov., t. 2, 1840, p. 237). Il fut convenu qu'on partagerait la terre, mais que la maison et le mobilier, ainsi que les bêtes, seraient vendus judiciairement, puisqu'on ne pouvait s'entendre (ZOLA, Terre, 1887, p. 386). En ces premiers temps de sa tutelle, il ne le reconnaît pas (...). Le 2 février 1816, il a judiciairement enlevé l'enfant à la mère. Il en est seul maître comme il voulait... (ROLLAND, Beethoven, t. 1, 1937, p. 77). P. plaisant. On sent qu'il y avoit une convocation extraordinaire de tous les membres qui composoient la société de Mademoiselle Sophy, pour la soirée du jour où le maire et le juge de paix étoient descendus judiciairement au château de Durantal (BALZAC, Annette, t. 3, 1824, p. 136). []. Att. ds Ac. dep. 1694. 1re attest. 1453 « suivant les formes judiciaires » (doc. ds GDF. Compl.); de judiciaire, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 29.
BBG. — QUEM. DDL t. 8.

judiciaire [ʒydisjɛʀ] adj.
ÉTYM. V. 1400; lat. judiciarus, de judicium, de judex « juge ».
1 Relatif à la justice et à son administration. || Pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire. || L'autorité judiciaire. || Tribunaux judiciaires. || Réforme judiciaire, de la justice. || Police judiciaire (par oppos. à police administrativ). || Identité judiciaire.Vx. || Médecine judiciaire. Légal.
Loc. (V. 1870). Vx. Roman judiciaire, ancienne désignation du roman policier (s'est dit notamment à propos de Gaboriau).
Chronique judiciaire, dans un journal (→ Pitoyable, cit. 2.1).
2 (1400). Qui se fait en justice; par autorité de justice. || Acte, action judiciaire. Juridique (→ Enregistrement, cit. 1; greffier, cit. 1). || Débat judiciaire. Débat (2.). || Aveu (cit. 27 et 28) judiciaire.Casier judiciaire.Contrat (anciennt), règlement, vente, liquidation judiciaire (→ Insolvabilité, cit.; reclus, cit. 5). || Hypothèque, séquestre judiciaire.Mener une enquête judiciaire. || Poursuites judiciaires. || Une erreur judiciaire (→ Épiphénomène, cit.). || Formes, termes judiciaires. Procédure (→ Intermédiaire, cit. 4). || Ordre judiciaire. Anciennt. || Assistance (cit. 12) judiciaire; mod. aide judiciaire. Anciennt. || Conseil judiciaire (→ Assistance. cit. 6); mod. administrateur judiciaire. || Témoin judiciaire.
Dr. anc. || Combat (cit. 10) judiciaire. || Duel judiciaire. || Épreuves judiciaires. Jugement (de Dieu); ordalie.Vx. || Genre judiciaire : rhétorique de l'attaque et de la défense. Polémique.
3 Vx. Relatif au jugement. a Loc. Astrologie (cit. 2) judiciaire, qui prédit l'avenir par l'étude des astres et en infère un jugement sur les choses, alors que l'« astrologie naturelle » (l'astronomie) se contente d'observer.
b (1588, Montaigne, la judiciaire, n. f., « partie de la rhétorique »). Philos. Vx. || Faculté judiciaire, et, n. f., la judiciaire : pouvoir de discerner le vrai du faux, de juger, d'apprécier. Jugement, raison. || Troubler, embrouiller la judiciaire de qqn. || Une bonne, une forte judiciaire.
DÉR. et COMP. Judiciairement. Extrajudiciaire.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • judiciaire — Judiciaire. adj. de tout genre. Ce qui se fait par autorité de Justice. Acte judiciaire. bail judiciaire. ordre judiciaire. fermier judiciaire. cela est contre toutes les formes judiciaires. On appelle en termes de Rhetorique, Genre judiciaire,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • judiciaire — (ju di si ê r ) adj. 1°   Qui est relatif à l administration de la justice. Les membres de l ordre judiciaire. Institutions judiciaires. Organisation judiciaire. Police judiciaire. 2°   Qui se fait en justice, par autorité de justice. Les formes… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • JUDICIAIRE — adj. des deux genres Qui est relatif à la justice, à l’administration de la justice. Les membres de l’ordre judiciaire. La hiérarchie judiciaire. Police judiciaire. Il signifie aussi Qui se fait en justice, par autorité de justice. Acte… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Judiciaire — Pouvoir judiciaire Le pouvoir judiciaire est un des trois pouvoirs constituant l État. Il a pour rôle de contrôler l application de la loi et sanctionne son non respect. Ce pouvoir est confié aux juges et aux magistrats, qui se basent sur les… …   Wikipédia en Français

  • JUDICIAIRE — adj. des deux genres Qui est relatif à la justice, à l administration de la justice. Les membres de l ordre judiciaire. La hiérarchie judiciaire. Police judiciaire.   Il signifie aussi, Qui se fait en justice, par autorité de justice. Acte… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • JUDICIAIRE — s. f. La faculté de juger. Cet homme a la judiciaire fort bonne, excellente. Avoir une bonne judiciaire. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • JUDICIAIRE (CONTRÔLE) — JUDICIAIRE CONTRÔLE Mesure intermédiaire entre l’incarcération et la liberté au cours de l’instruction. La loi du 17 juillet 1970, tendant à renforcer la garantie des droits individuels des citoyens en même temps qu’elle a modifié le régime de la …   Encyclopédie Universelle

  • Judiciaire, pouvoir —     fonction consistant à juger     organes qui exercent la fonction judiciaire : les tribunaux …   Lexique de Termes Juridiques

  • Comite judiciaire du Conseil prive — Comité judiciaire du Conseil privé Le comité judiciaire du Conseil privé (CJCP), en anglais Judicial Committee of the Privy Council (JCPC) est l un des plus hauts tribunaux du Royaume Uni. Il est établi par la Loi de 1833 sur le comité judiciaire …   Wikipédia en Français

  • Comité Judiciaire Du Conseil Privé — Le comité judiciaire du Conseil privé (CJCP), en anglais Judicial Committee of the Privy Council (JCPC) est l un des plus hauts tribunaux du Royaume Uni. Il est établi par la Loi de 1833 sur le comité judiciaire.[1] Il a remplacé la Court of… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.